la DMK réclame Paul Missiagbeto condamné à 4 ans de prison

par 24 heureinfo

Pour la  Dynamique monseigneur Kpodzro (DMK), la condamnation à quatre ans de prison donc deux ferme de Paul Missiagbeto fait de ce dernier un « otage » du régime de Faure Gnassingbé, et traduit l’instrumentalisation de la justice. De ce fait, demande-t-elle aux autorités judiciaires de le libérer sans condition.

« L’histoire de Paul Missiagbeto est rocambolesque, et traduit l’instrumentalisation de la  justice à des fins politiques dans notre pays », pointe Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, coordinatrice générale, dans un communiqué publié lundi 30 août 2021.

Tout en déplorant les nombreux investissements consentis pour la modernisation de l’appareil judiciaire, l’opposante regrette que Paul Missiagbeto  soit « victime de ses convictions politiques »  après deux  arrestations suivies de « brutalités inouïes » dans un contentieux électoral et dans un pays  qui se veut une vitrine pour attirer des investisseurs publics et privés étrangers ».

De fait, le regroupement  s’indigne contre la décision du Tribunal  qu’il  assimile ni plus ni moins à un « embastillement d’un innocent sans raison qui constituerait un épouvantail pour ceux  qui sont hostiles au respect du droit, des principes démocratiques et de la vérité des  urnes ».

« Briser la vie d’un étudiant chercheur qui est sur le point de conclure ses études de 3e cycle est non moins criminelle et témoigne du mépris arrogant des autorités de ce pays  pour la jeunesse et son épanouissement malgré les mantras servis par les prises de  parole publiques pour endormir les consciences », conclut  Kafui Adjamagbo-Jonhson.

Paul Missiagbeto, conseiller en stratégie d’Agbéyomé Kodjo a été condamné vendredi 27 août pour tentative de menace de mort,  diffusion de fausses nouvelles et outrage aux autorités publiques.