La CDPA-France exige la libération immédiate et sans conditions de Jean-Paul Omolou

par Togoscoop

Très tôt le matin du Jeudi 4 novembre 2021, à Hédjranawoé, quartier au nord de Lomé-ville, Jean-Paul OUMOLOU a été kidnappé, par les sbires du gouvernement de fait des Gnassingbé selon leurs méthodes habituelles, brutales et illégales.

Jean-Paul Oumolou est l’un des responsables, Ambassadeur de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK).

Résident en Suisse, il était de passage au Togo.

Il a été enlevé et embarqué de force par des agents du Service Central de Recherches et d'Investigations Criminelles (SCRIC), en cagoules et lourdement armés à bord de véhicules banalisés, et emmené pour échouer finalement à la Prison Civile de Lomé où on lui refuse l'assistance de son avocat.

La CONVENTION DEMOCRATIQUE DES PEUPLES AFRICAINS Fédération de France dénonce et condamne fermement ce énième enlèvement crapuleux et ces méthodes maffieuses du gouvernement de fait.

La CDPA Fédération de France exige la libération immédiate et sans conditions de Jean-Paul Oumolou et de tous les autres prisonniers politiques encore enfermés, enlevés pour la plupart dans les mêmes conditions de brutalités et d’illégalité et détenus dans des conditions inhumaines, dégradantes et barbares.

Togolaises et Togolais,

Il nous faut, impérativement, rapidement et définitivement, mettre un terme à ce régime de TERREUR d’un autre âge qui n’oppose que Brutalité et Misère aux demandes légitimes des Populations Togolaises!

Pour cela, la CDPA Fédération de France exhorte les patriotes sincères à s’armer de courage et d’esprit de sacrifice pour s’organiser au sein et avec le Peuple Togolais et accélérer le processus de prise de conscience et d’organisation, conditions indispensables pour l’avènement d’un État Nouveau que nous bâtirons après l’éradication de l’Etat anti-national et anti-populaire actuel.

Oui il nous faut éradiquer cette dictature dynastique d’un autre âge, un système aveugle et sourd, replié sur lui-même, qui  en plein 21è siècle, dans un même mouvement  de FOLIE NAZIE,

-       violente, kidnappe et enferme  les Togolais en réponse à leurs revendications politiques et humanitaires ;

-       et au lieu  d’apporter des solutions aux pénuries matérielles, financières et autres de l’EDUCATION,  prend pour cible et « démet  » 1192 enseignants-directeurs d’établissements scolaires en raison de leurs opinions et positions syndicales.

VIVE LA LUTTE DE RESISTANCE ET DE LIBERATION NATIONALE !

NOUS VAINCRONS !

Paris, le 06/11/2021