« Forces démocratiques pour l’Alternance…», une phrase de la DMK qui passe mal chez Boukpessi

par Togotopnews

Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa Boukpessi  interdit des manifestations de la Dynamique Monseigneur Kopdzro (DMK) prévues se dérouler du 20 mars au 24 avril dans les communes des préfectures d’Agoè-Ynivé et du Grand Lomé. L’argument avancé par le ministre pour justifier ce refus est relatif à une phrase mentionnée dans la note d’information qui lui est adressée.

« Dans votre lettre vous mentionnez : Forces  démocratiques pour l’Alternance en 2020 avec le logo. Je vous informe que cette structure m’est inconnue  (…) N’ayant aucune base légale enregistrée au ministère de l’administration territoriale,  je vous prie de me fournir dans un bref délai des explications sur  l’existence légale de cette structure  pour que je puisse me prononcer sur votre demande »,  a écrit Payadowa Boukpessi, le 18 mars dernier, à Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la DMK. Cette dernière souligne, dans un communiqué, avoir introduit la note d’information à propos de la tournée de sensibilisation le 15 mars.

Par ailleurs, la DMK précise qu’elle n’a pas introduit une note d’autorisation auprès du ministre mais  plutôt d’une note d’information conformément à la loi régissant les manifestations publiques au Togo. « La DMK exhorte le ministre à cesser de violer de façon permanente notre constitution qui reconnaît l’activité des partis politiques ou regroupement de partis politiques et  d’Associations  légalement constitués. Aucune loi ne prévoit l’enregistrement des regroupements politiques et des associations légalement constitués », souligne Mme Adjamagbo.

Cette structure qui a soutenu la candidature de Dr Agbéyomé Kodjo à l’élection présidentielle de 2020, affirme que des lettres envoyées par la Dynamique depuis plus de deux ans au ministre comportaient toujours le logo en question avec cette phrase dont le patron de l’administration territoriale demande plus d’explication aujourd’hui.