Charles Kondi Agba : « Il n’existe [plus ] d’opposition constructive et c’est dangereux »

par 24 heureinfo

Le président des sages du parti Union pour la république (UNIR, majorité présidentielle), Charles Kondi Agba attend beaucoup de l’opposition togolaise qui se cantonne uniquement sur le temporel que sur les actions. Jeudi 14 avril 2022 à Atakpamé, il a  fait part de son exaspération devant les militants de son parti réunis dans cette ville située à 160 km au nord de Lomé pour célébrer les 10 ans d’existence de la formation politique créée par Faure Gnassingbé en 2012.

« On ne peut pas danser et s’apprécier  à la fois et c’est le rôle de l’opposition de critiquer afin de permettre à ceux qui sont au pouvoir de corriger.  C’est ce qui  se fait dans tous  les pays, une opposition constructive  qui applaudit quand c’est bon et désapprouve dans c’est à améliorer.

Et cela permet aux gouvernants de voir qu’ici ils  pourraient faire mieux , mais si devant vous, il n’y a vraiment rien, c’est une situation dangereuse », déplore le cadre Kondi Agba qui poursuit  : « Nous nous sommes rendus compte que l’opposition togolaise a abandonné,  elle n’a  pas d’autres arguments que cinquantenaire, cinquantenaire ».

Toutefois,  le parti UNIR  et son président  « avancent sur de belles lancées pour le bonheur du peuple togolais », assure le Sage Charles Kondi  Agba qui  a salué la « politique volontariste  menée par l’exécutif ».

 » Le Togo a fait énormément de progrès ces dernières années sur tous les plans, mais il reste encore à faire, et nous y attelons pour le mieux être de la population », enchaîne Agba, qui  cite, la construction des routes, la finance inclusive,l’approvisionnement en eau potable, la modernisation de l’agriculture, l’éducation et la santé.

« Ce que nous avons fait est appréciable en dix ans mais disons nous la vérité, quand nous regardons un certain nombre de pays, nous avons encore beaucoup à faire et nous devons rester unis, disciplinés  pour y arriver », conclut-il.