Tikpi Atchadam appelle à une lutte politique pacifique

par Afreepress

Le président du Parti National Panafricain (PNP), Salifou Tikpi Atchadam se souvient encore de son mouvement de contestation enclenché le 19 août 2017.

À l’occasion du 5e anniversaire de cette manifestation de contestation du pouvoir de Lomé, l’opposant, disparu du pays, s’est adressé aux Togolais.

Dans un élément sonore d’environ 17 minutes rendu public, jeudi 18 août 2022, Tikpi Atchadam a réaffirmé son engagement pour une lutte populaire « pacifique » pour la libération du peuple togolais des actuels dirigeants du pays qu’il accuse de mauvaise gouvernance.

Tikpi Atchadam, depuis son exil, dit être confiant de la force d’un peuple à obtenir sa liberté par les rues. Il a par ailleurs tenu à dévoiler le schéma de cette révolution pour la liberté.

L’instigateur des mouvements du 19 août 2017, dézingue certains partis de l’opposition pour leur participation aux consultations électorales organisées au Togo ces dernières années. Pour lui, ces partis se rendent complices de la situation.

« (…) La participation aux élections sous la dictature est un sabotage de la lutte qui relève de la haute trahison envers le peuple togolais. Au bout d’une expérience de 29 années allant de 1993 à 2022, tu ne pas dire que tu n’es toujours pas convaincu que l’élection n’est pas la voix pour mettre fin à la dictature militaire. Tu ne peux pas non plus soutenir sans paraître hypocrite et ridicule que tu n’as pas encore compris que la révolution électorale qui est une sous-traitance politique avec le système relève simplement d’une escroquerie politique. Alors décide-toi de faire le deuil des élections au Togo, véritable rituel périodique de remise à neuf de la dictature dans le sang… », a déclaré le patron du PNP.