28 officiers à la quête du diplôme d’état-major

par Afreepress

Jeudi 25 août 2022 a été lancé au centre communautaire de Pya par le général de Brigade Maganawè Dadja, Chef d’état-major général des Forces Armées Togolaises le 4ème cours d’état-major. Y prennent part 28 officiers dont 4 personnels militaires féminins.

Le 4ème cours d’état-major vise à transmettre les compétences tactiques, interarmes et organiques et à renforcer les savoir-faire et savoir-être dans la continuité de la formation des officiers. A échéance, cette formation permettra aux officiers d’acquérir un haut niveau de connaissances militaires générales nécessaires à l’exercice du commandement.

Dans son allocution, le  Chef d’état-major général des FAT a remercié le chef des Armées, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour son investissement constant dans l’équipement, la formation et le maintien du moral du militaire togolais.

Il a ensuite convié l’ensemble des stagiaires à s’imprégner des modules enseignés durant ce stage pour une mise en pratique optimale des savoirs acquis afin de contrer particulièrement la menace terroriste à laquelle font face la sous-région oust-africaine en général et le Togo en particulier.

Pendant sept (07) mois, les 28 stagiaires seront soumis à un rythme de travail soutenu avec comme objectif principal, l’obtention du Diplôme d’état-major leur donnant l’aptitude à tenir un poste d’officier traitant au sein d’un état-major de bataillon ou de brigade à l’échelle nationale ou à l’échelle internationale dans les operations multinationales ou de maintien de paix.

Exprimant sa gratitude envers la haute hiérarchie militaire pour l’organisation de ce 4ème cours d’état-major à Pya, le Lieutenant-colonel PATAKI Abiyo, Directeur de stage a indiqué que  » Ce stage vient palier l’insuffisance de places octroyées par les pays amis pour la continuité de la formation des officiers des FAT ».
Le 4ème Cours d’état-major de Pya s’inscrit dans la suite des précédents cours composés uniquement de nationaux masculins organisés en 2012, 2013 et 2016.

Il est à souligner que ce stage se distingue des précédents par l’intégration du personnel militaire féminin et des modules du cours de formation des futurs commandants d’unité.