Mister B se déclare candidat tout en sachant que Faure Gnassingbé gagnera en 2020

par Super User

Le Togo vient d’enregistrer son 7ème candidat à la présidentielle de 2020. Artiste et entrepreneur de son état, l’homme se targue d’avoir le futur du Togo entre ses mains et d’être un candidat qui fera la différence. Afrocolor Zo, de son nom d’artiste ‘Mister B’, a décliné samedi à Lomé devant la presse son programme de développement pour un nouveau Togo. Le nouveau candidat ne dit aucun bien de l’actuelle opposition et pense même qu’en 2020, c’est Faure Gnassingbé qui sortira gagnant de l’élection présidentielle.

Le candidat de SHINE, un mouvement d’éveil de conscience, se dit fort des expériences qu’il a acquises durant 30 ans à Zurich en Suisse et se dit porteur d’une vision et des idées ‘claires’, traduites en des solutions ‘concrètes’ pour le développement du Togo.

« Le programme que je propose au peuple togolais est axé sur un nouveau statut de l’Etat, où le Togo devient une fédération constituée de ses grandes régions économiques, dirigées chacune par des gouverneurs élus pour un mandat de 10 ans », a déclaré ce candidat indépendant.

Le 7ème candidat à la présidentielle de 2020 pense que l’actuelle opposition n’a aucun programme. Tout ce qu’ils savent dire, a-t-il poursuivi, c’est que l’actuel président de la République doit partir.

« Je ne peux pas suivre ces gens. Je préfère me mettre du côté du gouvernement. Quand on fait quelque chose depuis des années et ça ne marche pas, il faut changer de stratégie. C’est pourquoi je viens négocier », a-t-il lancé.

Au Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam, le nouveau candidat dit que la révolution ne se décrète pas.

Pour Afrocolor Zo, en 2020, c’est Faure Gnassingbé qui va gagner la présidentielle. « Moi, je viens négocier. Ce n’est pas que je ne crois pas en moi. Je suis tout simplement réaliste », a-t-il précisé.

Et d’ajouter à propos du régime en place : « quand on est haut placé, on n’aime pas descendre. Il faut passer par la négociation pour arracher au moins le poste de Premier ministre à l’actuel gouvernement au lieu de vouloir descendre le baobab ».

Suivant son programme de développement, Mister B veut créer 3 offices. Un Office de recensement et d’exploitation des ressources naturelles nationales qui garantira une meilleure gestion des ressources, un Office national de l’agriculture autonome et indépendant de l’Etat, pour, dit-il, encadrer et subventionner les agriculteurs et les éleveurs et un Office de la gestion et des finances de l’Etat qui, a-t-il annoncé, réduira considérablement les détournements de fonds publics entre autres.