Agbéyomé de plus en plus proche de la prison ?

par icilome.com

Les députés de la sixième législature sont actuellement en séance plénière à l’Assemblée nationale. Bien évidemment, la levée de l’immunité parlementaire du député Agbéyomé est à l’ordre du jour.

Le régime de Faure Gnassingbé ne lâche pas du leste. Il est visiblement décidé à rendre la vie dure au candidat Agbéyomé Kodjo, l’opposant qui s’autoproclame « président démocratiquement élu » à l’issue de la présidentielle du 22 février.

Selon les informations, les députés sont actuellement réunis en séance plénière pour examiner le rapport de la commission spéciale chargée d’instruire la demande de levée de l’immunité parlementaire du président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPPD). Ces parlementaires examinent également la requête du Procureur général près de la Cour Suprême relative à cette levée d’immunité parlementaire du Dr Kodjo, avant de procéder au vote.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Dr Kodjo n’a aucune chance de sortir indemne dans cette affaire de levée d’immunité parlementaire, surtout quand on sait que cette assemblée nationale "monocolore" est totalement acquise à la cause du régime. Même si certains députés qui se réclament de l’opposition tenteraient de sauver leur confrère.

Pour rappel, Agbéyomé Kodjo, candidat de la dynamique Mgr Kpodzro est accusé par l’Etat de troubles aggravés à l’ordre public, d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de diffusion de fausses nouvelles et de dénonciations calomnieuses. Une fois son immunité parlementaire levée, celui qui s’autoproclame « président démocratiquement élu » sera à la merci de l’appareil judiciaire du régime de Faure Gnassingbé.

Pour l'heure, la séance vient d'être suspendue. Elle reprendra incessamment.