Le regard de Tom Saintfiet sur les Eperviers d’aujourd’hui

par icilome.com

Sélectionneur des Eperviers entre 2015 et 2016, le technicien belge de 47 ans, aujourd’hui patron de la sélection gambienne depuis deux ans, a commenté sobrement les résultats décevants du Togo de ces derniers mois.

Répondant à une question du confrère africatopsports.com sur l’état actuel des Eperviers, Tom Saintfiet, montrant visiblement qu’il continue de suivre la situation de la sélection fanion togolaise, n’est pas allé du dos de la cuillère pour donner son avis. Et il est clair et plein de leçons: « Oui, j’ai vu les résultats du Togo. C’est dommage. Parce que c’est un pays fantastique », avouant encore une nouvelle fois qu’il a « aimé la façon de travailler » quand il coachait l’équipe d’alors.

L’entraîneur globe-trotter avait à l’époque une bonne relation avec la Fédération togolaise de football (FTF) et le gouvernement, selon ses dires. « Mais c’est dommage que l’équipe ne puisse pas se qualifier pour les grandes compétitions. Je ne veux pas trop parler du Togo puisque je suis entraîneur de la Gambie maintenant, mais je reste toujours supporter du Togo », ajoute-t-il sans vouloir froisser qui que ce soit.

Les Eperviers ont un rendez-vous important dans quelques semaines. Une double confrontation contre les Pharaons d’Egypte les 14 et 17 novembre prochains à l’occasion des troisième et quatrième journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2022.

Le capitaine Djene Dakonam et les siens sont mal embarqués dans la course qualificative avec une défaite et un nul, n’engrangeant qu’un seul point à leur compteur et occupant logiquement la dernière place dans leur groupe.

Leurs sorties contre les Egyptiens (aller au Caire et le retour à Lomé) seront décisives. Une autre contre-performance, et ils peuvent commencer à dire adieu à la phase finale de la compétition panafricaine, la plus prestigieuse qui se joue sur le continent.

A.H.