Eperviers-Pharaons du 17 novembre à huis-clos

par icilome.com

Sans surprise, la rencontre de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2022, se jouera au stade de Kégué, mais sans les supporters.

C’est un secret de Polichinelle à partir du moment où le gouvernement a demandé le report du tournoi de l’Union des Fédérations ouest-africaines de football de la zone B (UFOA B) des moins de 20 ans qui devrait se jouer à Lomé du 18 novembre au 2 décembre 2020, à cause de la nature inquiétante de la situation sanitaire dans la capitale togolaise.

Le match Togo-Egypte du mardi 17 novembre prochain programmé dans l’antre des Eperviers ne sera pas reporté « à une date ultérieure sur décision du Gouvernement togolais », comme le tournoi U-20 de l’UFOA B. Il va se jouer à huis-clos, sans public. C’est ce qu’a confirmé hier, au cours de son point de presse hebdomadaire à Lomé, le patron de la Coordination nationale de gestion de la riposte à la Covid-19.

Selon donc le médecin-colonel Djibril Mohaman, tous ceux qui seront au stade de Kégué ce jour-là pour cette rencontre décisive seront systématiquement testés avant d’y avoir accès : des joueurs aux officiels en passant par les jeunes ramasseurs de ballons.

Ces dernières semaines, le Grand Lomé regorge plusieurs foyers de cas de coronavirus.

Notons que le 14 novembre prochain, la sélection nationale se déplacera au Caire pour défier les Pharaons pour le compte de la troisième journée de la course qualificative de la plus prestigieuse des compétitions qu’organise la Confédération africaine de football (CAF).

Actuellement, le Togo reste dernier de sa poule avec seulement un seul point. S’ils ne négocient pas bien cette double confrontation, les Eperviers peuvent commencer d’ores et déjà à dire adieu à la prochaine phase finale de la CAN.