une nouvelle loi encadre les activités physiques et sportives

par 24 heureinfo

Le projet de loi fixant les règles d’organisation, de développement et de promotion des activités physiques et sportives au Togo a été adopté mardi 4 mai 2021  par les députés lors d’une séance présidée par Yawa Tsègan. Le texte qui succède à celui du 16 juin 2011 portant charte des activités physiques et sportives prend en compte les évolutions des pratiques sportives au niveau national et international.

La nouvelle loi votée à l’unanimité comporte plusieurs innovations. Elle entérine le transfert  de tutelle de l’enseignement de l’éducation physique et sportive aux ministères chargés de l’Education nationale, notamment celui des Enseignements primaire et secondaire et celui de l’Enseignement technique, le rattachement de l’INJS (institut national jeunesse et sport)  à l’Université de Lomé donc au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche  et la création de deux fédérations sportives  notamment fédération des sports scolaires qui sera exclusivement dédiées aux sports scolaires et la fédération des sports universitaires.   « Cette nouvelle organisation permettra à notre pays de se conformer aux réalités internationales et de faciliter l’affiliation des fédération nationales qui seront créées aux fédération  internationales », explique la ministre des sports, Lidi Bessi-Kama.

« Outil économique »

Pour la présidente de l’Assemblée nationale,  le sport s’est révélé être un outil économique pour promouvoir les objectifs de paix et de développement. C’est pourquoi, « Togo s’est doté de cette loi en vue d’encadrer et de promouvoir la pratique des activités physiques et sportives », dit-elle avant d’ajouter : « Nos travaux de ce jour contribuent à cette parfaite cohérence, entre cette vision prospective du président de la République et les choix stratégiques pour le développement durable de notre pays, sous le prisme des objectifs 3 concernant la santé ».

La nouvelle loi vise à maintenir une adéquation entre les programmes scolaires et les activités physiques puis à  poser les bases élémentaires nécessaires à une éducation complète et de qualité, en prenant en compte l’éducation primaire, secondaire et universitaire.