Place à la vulgarisation de la loi sur la pratique des activités physiques et sportives

par Togoscoop

Le Togo a depuis mai 2021 une nouvelle loi régissant l’organisation, le développement et la promotion des activités physiques et sportives. En vue de la vulgarisation de cette loi connue sous le N°2021-008 du 07 mai 2021, le ministère des Sports et des Loisirs organise un atelier à l’intention des acteurs concernés. La rencontre qui se déroule à la salle de conférence du stade de Kégué a été ouverte ce mardi 02 novembre 2021 par le ministre des sports et des loisirs, Dr Lidi-Bessi Kama.

Il s’agit à travers cet atelier d’amener ces différents acteurs a non seulement s’approprier cette nouvelle loi mais surtout à l’intégrer dans leur politique interne. Ouvrant les travaux, le ministre Kama s’est engagé à favoriser le processus de diffusion et de vulgarisation de cette loi dans tout le pays afin de permettre aux acteurs d’en maîtriser les tenants et les aboutissants

J’exhorte les participants à tirer meilleur profit de ce rendez-vous qui leur offre l’occasion de faire l’herméneutique de cette nouvelle loi dont l’avènement augure, j’en suis convaincue, un lendemain meilleur pour les sports togolais », a lancé le ministre  à l’intention des participants. La nouvelle loi remplace la Charte des activités physiques et sportives entrée en vigueur en 2011 et qui, après 9 ans d’application, a révélé plusieurs insuffisances.

La nouvelle loi qui s’applique à la pratique du sport au Togo s’adapte aux réalités togolaises et internationales. On y note des innovations parmi lesquelles le transfert de tutelle de l’enseignement de l’éducation physique et sportive aux ministères chargés de l’éducation nationale ; le rattachement de l’INJS à l’Université de Lomé ; la création en remplacement de la FETOSSU, de  deux fédérations. Il s’agit de la fédération des sports scolaires qui sera exclusivement dédiées aux sports scolaires et la fédération des sports universitaires. Notons que la rencontre est animée par des experts de haut niveau parmi lesquels on peut citer MM. Zibo et Bawa (tous deux des cadres du ministère des sports), a regroupé des personnes ressources, les associations et fédérations.